Vol de données chez Addax Petroleum: le licenciement d’un ex-cadre est confirmé

1 septembre 2020

C’est l’histoire d’une restructuration qui a mal tourné. Après l’annonce de 70 licenciements à son siège de Genève, en 2015, Addax Petroleum avait mis en place des contrôles informatiques poussés pour surveiller les agissements de ses employés. Plusieurs cadres avaient été licenciés pour vol de données. L’un d’entre eux, l’ex-directeur technique chargé du Nigeria Jean-Marie Questiaux, vient de voir cette sanction confirmée par la Cour suprême suisse.

Les articles sont réservés aux abonnés

Vous êtes abonné?