Soupçons de corruption au sein des réseaux de Total et Thales en Amérique latine

29 septembre 2020

En août dernier, Lennys Rangel et Edoardo Orsoni ont plaidé coupables du chef de blanchiment d’argent et d’association de malfaiteurs face à la justice américaine dans le cadre de l’enquête sur l’affaire PDVSA. Les Etats-Unis accusent l’ancienne responsable des approvisionnements et l’ex-juriste en chef de PetroCedeño d’avoir touché des millions de dollars de pots-de-vin en échange de l’attribution de contrats de la co-entreprise, dont faisait notamment partie le groupe français Total aux côtés de l’entreprise norvégienne Equinor.

Les articles sont réservés aux abonnés

Vous êtes abonné?