En matière de corruption, mieux vaut dénoncer avant de se faire congédier

25 mai 2021

Un ex-employé de Naval Group contestait son licenciement, qu’il estimait lié aux courriers envoyés à sa direction concernant le bien fondé d’un contrat passé avec la société Issartel. En vain: la Cour de cassation vient de le débouter, sans tenir compte de ses soupçons.

Les articles sont réservés aux abonnés

Vous êtes abonné?