Un lanceur d’alerte accuse Société Générale de failles dans ses contrôles de conformité

8 juin 2021

Les banques sont des entreprises comme les autres, tentées de délocaliser une partie de leurs services en Asie par souci d’optimisation des coûts. Mais en matière de compliance, est-ce une bonne stratégie? C’est la question à laquelle Société Générale se trouve confrontée suite à un dépôt de plainte d’un ancien consultant de sa branche américaine. Ce dernier l’accuse d’avoir mis fin à son contrat après qu’il ait lancé l’alerte au sujet de failles des dispositifs de contrôle. Des accusations qui, si elles se confirment, pourraient être embarrassantes pour l’établissement bancaire, qui a déjà été épinglé plusieurs fois par les régulateurs au sujet de son dispostif de lutte anti-blanchiment et pour avoir violé les lois de sanctions américaines.

Les articles sont réservés aux abonnés

Vous êtes abonné?