Le fisc se casse les dents sur la réorganisation d’Unilever France

10 novembre 2020

En 2013, la multinationale spécialisée dans l’agro-alimentaire et les produits d’hygiène a transféré une partie de ses activités de la France à la Suisse, où elle dispose d’une filiale. Bercy l’accuse de fraude à l’impôt sur les bénéfices, mais la Cour de cassation ne semble pas de cet avis: elle vient de renvoyer l’affaire à la Cour d’appel de Versailles.  

Les articles sont réservés aux abonnés

Vous êtes abonné?