Le fisc se casse les dents sur un trust des Rothschild

C’est une victoire auprès du Conseil d’Etat qui, hasard du calendrier en période de pandémie de coronavirus, pose la question de la solidarité fiscale et du financement de la recherche médicale. Le 20 mars 2020, la société Ponthieu Rabelais, présidée par le banquier Eric de Rothschild, par ailleurs vice-président du conseil de surveillance de Rothschild …
Cet article est réservé aux abonnés.