Catégorie : Brésil

Deux cadres de Doris Engineering accusés de corruption au Brésil

21 septembre 2021

Deux cadres de l’entreprise française Doris Engineering ont été inculpés pour corruption et blanchiment le 26 août 2021 par la justice brésilienne dans l’affaire Petrobras. L’accusation repose en partie sur la collaboration de l’intermédiaire Zwi Skornicki, dont les aveux aux Etats-Unis avaient donné lieu à des amendes considérables pour les sociétés Technip et Keppels Offshore.

Emmêlée dans un cartel de câbles, Nexans est condamnée au Brésil

28 avril 2020

Le 15 avril 2020, le Conseil d’administration de la défense économique du Brésil (CADE) a condamné Nexans S.A., Prysmian S.p.A., Exsym Corporation et Viscas Corporation à verser un total de 20,9 millions de reals d’amende (soit 3,4 millions d’euros) pour violation de l’ordre économique. La multinationale française de l’industrie de câble et ses partenaires italien et japonais sont accusés d’avoir mis en place un cartel international sur le marché des câbles sous-terrains et sous-marins entre 1990 et 2004, au détriment des consommateurs d’électricité brésiliens.

L’ancien ministre de l’Économie du Brésil accuse le groupe Casino de corruption

22 octobre 2019

Au Brésil, la presse vient de rendre public le contenu d’un accord de collaboration signé entre Antonio Palocci et la Police fédérale. L’ancien ministre de l’économie de Lula y accuse notamment le groupe Casino d’avoir versé 30 millions d’euros au Parti des travailleurs (PT) en échange de faveurs politiques, en lien avec la prise de contrôle du groupe GPA (Grupo Pão de Açúcar) en 2012.

Blanchiment: la Cour de cassation valide la condamnation de Paulo Maluf

9 octobre 2019

Le 25 septembre 2019, la Cour de cassation a confirmé la condamnation de Paulo Maluf. L’ancien maire de Sao Paulo avait écopé en 2015 de trois ans de prison et de 200’000 euros d’amende de la part du Tribunal de grande instance de Paris, pour avoir blanchi près de 7 millions de dollars dans l’Hexagone.

Trafic de fossiles: le Brésil demande l’entraide à la France et cible un Lyonnais

15 mai 2019

Le 13 mai 2019, le Ministère public fédéral brésilien (MPF) a annoncé avoir obtenu le rapatriement prochain depuis la France de 46 fossiles, d’une valeur totale de 600’000 euros. C’est Marc-Emmanuel Gounot, juge d’instruction du Tribunal de grande instance de Lyon, qui a décidé de répondre favorablement à la demande d’entraide brésilienne. Cette affaire de trafic présumé de fossiles et d’os de dinosaures cible un paléontologue français, François Escuillié.

Affaire Petrobras: la justice brésilienne révèle le rôle de deux français

19 décembre 2018

Le 5 décembre 2018, le Ministère public fédéral brésilien (MPF) a annoncé le lancement de la 57ème phase de l’enquête Lava Jato, baptisée Operação Sem Limites (opération « Sans Limites« ). Une dizaine de sociétés de négoce sont soupçonnées d’avoir mis en place des schémas corruptifs de grande ampleur afin d’obtenir de l’asphalte, du gazole et du fioul à prix réduit de la part de la société semi-étatique Petrobras. Parmi les cadres dirigeants mis en cause dans cette affaire, on trouve deux français: Claude Dauphin (décédé en 2015), fondateur du groupe Trafigura, et Thomas Claude Holzmann, directeur de Chemium International Corporation.

Affaire Petrobras: soupçons de blanchiment autour de l’appartement parisien de la fille de Raul Schmidt

20 novembre 2018

Le 29 octobre 2018, le Tribunal supérieur de justice du Brésil (STJ) a rejeté l’intégralité des demandes de Nathalie Angerami Priante Schmidt Felippe, la fille de l’un des principaux suspects de l’affaire Petrobras, Raul Schmidt Felippe Junior. Celle-ci demandait la suspension des « mesures de précaution » prises à son encontre par le Ministère public fédéral (MPF), dont le gel de ses actifs et la confiscation de son passeport.

Le Brésil relance l’enquête au sujet des ventes d’armes françaises de 2009

25 septembre 2018

En Amérique du Sud, l’enquête Lava Jato suit toujours son cours et, en parallèle de celle-ci, l’enquête sur les contrats de fournitures d’armes négociés entre la France de Nicolas Sarkozy et le Brésil de Lula en 2009.

Le Musée d’histoire naturelle de Lille traîne les pieds pour rendre au Brésil une collection de 600 objets

31 juillet 2018

Le 14 juin 2018, le Ministère Public Fédéral brésilien (MPF) a annoncé qu’il allait intensifier ses efforts pour rapatrier une collection

Opération Ressonância: le Crédit Agricole au coeur des soupçons

17 juillet 2018

C’est une affaire de plus qui vient compléter le volet déjà bien fourni de l’enquête Lava Jato dans l’état de Rio de Janeiro (voir les épisodes précédents: Gotham City du 22 mars 2018, 19 avril 2018 et 24 mai 2018).

Le Crédit Agricole est mis en cause au Brésil dans l’enquête Lava Jato

19 juin 2018

Le 6 juin 2018, le Ministère public fédéral brésilien (MPF) a produit un acte d’accusation exceptionnel, visant 62 individus, dans le cadre de l’opération “Câmbio, Desligo“. Une vingtaine d’établissements financiers basés en Suisse – dont une banque française, le Crédit Agricole – sont cités dans ce document de 816 pages.

Brésil: soupçons de corruption contre le lobbyiste d’Alstom et de la DCNS

22 mai 2018

Selon un rapport de la Police fédérale suisse révélé par le journal

Affaire Petrobras: mise en examen d’une ex-consultante de la Société Générale

8 mai 2018

Le 27 avril 2018, dans le cadre des suites de l’enquête Lava Jato, le Ministère public brésilien (MPF) a mis en examen quatre anciens cadres de Petrobras et de sa branche pétrochimique, Petroquisa.

« L’ami de Rio de Janeiro » stockait des pots-de-vin au Crédit Agricole

10 avril 2018

Le 26 février 2018, le Ministère public fédéral (MPF) brésilien a porté plainte contre Alexandre Pinto da Silva dans le cadre de l’enquête Lava Jato. L’ancien secrétaire municipal chargé de l’urbanisme de la préfecture de Rio aurait perçu des fonds occultes au Crédit Agricole de Monaco.