Tentative de racket: Sanofi gagne la partie

La compagnie pharmaceutique a fait condamner ses maître-chanteurs au tribunal judiciaire de Paris. Les quatre coupables affirmaient avoir récupéré 5 téraoctets de données confidentielles et stratégiques via un sous-traitant informatique de la firme, l’entreprise Neurones. “Ensemble, allons aussi loin que vous voudrez“. Sur son site, la société de services informatiques Neurones affiche une belle ambition. …
Cet article est réservé aux abonnés.