Le fondateur de la start-up MondoBrain dénoncé par une lanceuse d’alerte

Noreen Harrington n’est pas n’importe qui. “Eliot Spitzer, the New York state attorney-general, said he would take her name to his grave“, expliquait The Telegraph en 2004 dans un article consacré à cette ancienne banquière de Wall Street, reconvertie en lanceuse d’alerte au moment du scandale des fonds mutuels. Devenue présidente de la start-up franco-américaine …
Cet article est réservé aux abonnés. Profitez d'un abonnement gratuit de 30 jours pour découvrir Gotham City France.