Le fisc demande 1,9 million d’euros à Ocean Group International pour avoir menti sur son actionnariat

Le 9 avril 2018, la Cour d’appel de Paris a tranché en la défaveur d’Ocean Group International dans le cadre d’un conflit qui l’opposait à la DNVSF (Direction nationale des vérifications de situations fiscales). La société luxembourgeoise créée par Timur Sardarov, le fils du milliardaire russe Rashid Sardarov, contestait un avis de recouvrement, d’un montant …
Cet article est réservé aux abonnés. Profitez d'un abonnement gratuit de 30 jours pour découvrir Gotham City France.