Le banquier Frédéric Marino condamné à Londres pour fraude et corruption

Après la Société Générale qui avait été forcée, en 2017, de payer un milliard d’euros à la Libyan Investment Authority (LIA) pour corruption, c’est au tour du banquier français Frédéric Marino et du suisse Yoshiki Ohmura de perdre leur bataille juridique contre le fonds souverain libyen. Dans un jugement du 11 juillet 2018, la Haute …
Cet article est réservé aux abonnés. Profitez d'un abonnement gratuit de 30 jours pour découvrir Gotham City France.