Des soupçons de corruption entachent un contrat d’IN Group au Népal

Au Népal, l’attribution d’un appel d’offres gouvernemental visant à fournir passeports biométriques, cartes d’identité et billets de banque sécurisés a été mis à l’arrêt suite à des allégations de corruption. Au coeur des soupçons, le très discret opérateur parapublic français IN Groupe (ex-Imprimerie nationale) et le suisse KBA-NotaSys. Tout commence en février 2020 avec la démission du ministre népalais de l’Information et des Communications Gokul Baskota …
Cet article est réservé aux abonnés. Profitez d'un abonnement gratuit de 30 jours pour découvrir Gotham City France.