A Londres, Alstom ne parvient pas à faire tomber ABL pour corruption

Alstom n’a pas réussi à convaincre la justice britannique que ses affaires en Chine avec Alexander Brothers Ltd. (ABL) étaient entachées de corruption. Conséquence: à court terme, la multinationale française devra verser 1,56 million d’euros à son ancien consultant hongkongais. A long terme, ce nouveau paiement pourrait provoquer, en France, des poursuites pénales contre Alstom …
Cet article est réservé aux abonnés.