Le parrain du PMU africain était bel et bien contribuable français

8 juin 2021

Michel Tomi a découvert qu’il était contribuable français”, soupire son avocat Jean Zamour. L’homme d’affaires originaire de Corse, qui a implanté les paris hippiques dans plusieurs pays d’Afrique, est contraint par le fisc à payer des impôts en France sur une commission touchée en 2012 dans la vente de plusieurs vedettes de surveillance maritime au Gabon. Il passera à la caisse, vient de confirmer la Cour administrative d’appel (CAA) de Paris

Les articles sont réservés aux abonnés

Vous êtes abonné?