Holding et Ferrari: le “laboratoire citoyen” Majorelle soupçonné de fraude fiscale

21 juillet 2020

Sur leur site internet, les Laboratoires Majorelle se présentent comme “le 1er laboratoire citoyen” français, soit une alternative éthique et sociale aux big-pharmas. Un arrêt de la Cour d’appel de Paris du 8 juillet 2020 révèle pourtant que pour l’administration fiscale française, ce qui serait encore plus citoyen, ce serait de payer ses impôts en France. Une série de perquisitions ont été menées l’année dernière pour soupçons de fraude fiscale en lien avec la holding luxembourgeoise du groupe chargée de gérer les droits de propriété intellectuelle des médicaments commercialisés.

Les articles sont réservés aux abonnés

Vous êtes abonné?