Groupe Oberthur: les deux héritières mécontentes devront payer leur ancien avocat 

21 juillet 2020

C’est un litige peu habituel dans l’univers feutré des grandes fortunes que relate un arrêt du 8 juillet 2020 de la Cour d’appel de Paris. Emmanuelle et Marie Savare, héritières du fabriquant de billets de banque et de documents d’identité Oberthur, avaient choisi le célèbre avocat Henri D’Armagnac pour défendre leurs interêts lors d’un conflit familial portant sur la cession et la répartition des parts du groupe. Problème: au moment de régler les honoraires, les deux soeurs avaient subitement trouvé que ces derniers étaient trop élevés.

Les articles sont réservés aux abonnés

Vous êtes abonné?