Le Crédit Agricole condamné à verser 750’000 euros à un ancien trader

9 octobre 2019

Il était courtier à la Banque de financement et de trésorerie (BFT), une filiale du groupe Crédit Agricole. Mis en examen dans les années 90 par la justice pour soupçons de manipulations sur le marché obligataire, puis relaxé, il demandait une compensation pour son licenciement. La Cour d’appel de Paris s’est prononcée le 25 septembre 2019 sur le montant des dommages-interêts que la banque devra verser à sa famille à titre de préjudice moral.

Les articles sont réservés aux abonnés

Vous êtes abonné?