“Kazakhgate”: la Suisse permet à la France de remonter la piste des pots-de-vin d’Airbus

3 décembre 2018

Un arrêt du Tribunal pénal fédéral (TPF) du 5 novembre 2018 révèle que la Suisse a accordé l’entraide judiciaire à la France dans le cadre du “kazakhgate“. Une perquisition a été effectuée le 30 janvier 2017 dans le canton de Genève au domicile du responsable des opérations internationales d’Airbus, permettant la saisie de plusieurs documents.

Le Tribunal de grande instance (TGI) de Paris avait demandé l’entraide un an plus tôt dans le cadre d’une enquête pour “blanchiment commis en bande organisée et corruption active d’agents publics étrangers“.

Les articles sont réservés aux abonnés

Vous êtes abonné?